BUTS ET OBJECTIFS DU CENTRE

Le Clos de L'Olivier est un centre de revalidation pour la faune sauvage vivant dans nos contrées ou de passage dans celles-ci. Reconnu par les autorités compétentes en matière d’environnement au niveau, régional, communal et judiciaire, il est agréé par la Région Wallonne (CREAVES). Il est un collaborateur de terrain pour les agents de la Division Nature et Forêt et coopère activement aux programmes de recherches scientifiques sur la faune sauvage.

Le centre a pour but l’accueil, les soins et la revalidation d’oiseaux et autres animaux sauvages nécessitant de l’aide. Il s’agit principalement d’animaux blessés, malades ou abandonnés auxquels il est donné un maximum de chances de survivre dans la nature. Afin d’éviter une trop grande dépendance vis-à-vis de l’homme, la période de revalidation est aussi courte que possible et les installations ne sont que rarement et partiellement accessibles au public afin d’assurer la réussite de la revalidation.

Annuellement, plusieurs centaines de personnes apportent des pensionnaires au centre de soins et sont ainsi en contact avec un oiseau ou un animal sauvage blessé ou malade.

Les oiseaux et autres animaux sauvages qui ont été revalidés et qui ont récupérés toutes leurs facultés sont finalement remis en liberté après baguage ou indentification pour un suivi scientifique.

Il est à noter que le centre n'est pas accessible au public afin de préserver le calme des pensionnaires. Il est toutefois possible et même recommandable de prendre des nouvelles de ceux-ci après leur arrivée au centre.

Le centre est opérationnel depuis 1998. Depuis l'ouverture, plus de 5000 animaux sont entrés et 80% ont été bagués par les agents de la Division de la Nature et des Forêts et ensuite relâchés. Parmi les 20% restants, certains animaux non relâchables jouissent d'une vie paisible au centre et malheureusement quelques-uns ont rejoint le paradis des animaux.

 

Le centre est un acteur actif de la protection de la faune pour

  • La revalidation des animaux sauvages en difficulté

  • La recherche épidémiologique

  • La répression contre le braconnage et autres délits

  • La sauvegarde d’animaux rares

 

L’infrastructure

  • Une infirmerie de pointe

  • Deux salles de soins

  • Une salle d’isolement sanitaire pour vingt rapaces ou équivalent

  • Une salle d’accueil avec toutes les installations de revalidation pour les petits mammifères

  • Trois boxes d’accueil pour les grands mammifères

  • Un parc de revalidation pour oiseaux aquatiques

  • Une salle d’accueil pouvant contenir jusqu’à 400 passereaux

  • Dix volières de revalidation à rapaces et de cinq grandes cages d’envol

  • Un clos de revalidation pour oiseaux coureurs

  • Un site Internet qui informe la vie active du Centre créé depuis 2005

  • 5 bénévoles participent à l’entretien du centre selon leurs disponbilités

     

Dépenses et moyens

La majorité des dépenses du Centre sont occasionnées par le renouvellement du matériel de soin. Vient ensuite la nourriture spécifique aux différentes espèces en revalidation. Enfin, quand cela est possible, le reste des fonds est attribué à la recherche scientifique et à la formation de l’équipe. Le Centre jouit de l'apport de plusieurs aides volontaires en guise de main d'œuvre.

Le travail vétérinaire est totalement bénévole. Le Clos de l'Olivier ayant le soutien de la Région Wallonne, celle-ci attribue un subside de 70% des frais occasionnés par chaque animal bagué et relâché. Le subside couvre environ 40% des besoins totaux de l'activité. Le Centre participe à différentes activités de conférences, expositions, manifestations diverses qui fournissent environ 10 % des fonds. Enfin, le Clos reçoit des dons venant de particuliers qui fournissent environ 30% des revenus.

 

Les nouveaux projets

Le renouvellement des dix volières de revalidation et de deux volières d’envol arrivées en fin de vie après dix ans de bons et loyaux services est une de nos priorités.

  • Le nombre croissant de rapaces entrant au Centre nous amène à envisager la création de trois nouvelles volières d’envol en plus des cinq premières existantes.

  • Nous projetons de créer une nouvelle infirmerie de 20 mètres carrés qui comprendra notamment une toute nouvelle unité d’imagerie médicale qui servira tant pour le Centre que pour l’ensemble des CREAVES et CROH de la région Bruxelloise qui solliciteront notre aide et notre expertise pour leurs animaux blessés.

  • Enfin, nous allons créer dans l’ancienne infirmerie un laboratoire de cytologie aviaire et de bactériologie en plus de l’actuelle parasitologie existante pour améliorer l’étude des cas autopsiés en provenance tant du Clos que des différents centres participant à la mise en place de notre nouveau réseau de recherche.

 

La protection des oiseaux et de la faune sauvage n'est pas l'exclusivité des associations ou des autorités, mais fait partie de la vie de tous les jours et sont devenus indispensables dans notre société. Le rôle éducatif et de sensibilisation joué ici par le centre de revalidation est d'une valeur inestimable et, est devenu indispensable dans notre environnement et notre milieu de vie. Les personnes mises en contact avec le centre découvrent les risques encourus par notre avifaune, la problématique de la protection de la nature devenant plus concrète pour eux.